Une après-midi en Inde...

Publié le par Djinni

Pashmina 70 Cashmere 30 Silk

Bon c’est fou cet hiver qui n’en fini pas… suis-je en train de penser emmitouflée dans mon Pashmina au bureau… Heureusement, ce petit bout de tissus m’empêche de me geler les doigts en tapant sur mon ordinateur…  Et là, je me dis ah, c’est l’occasion ou jamais de faire un petit topo sur cette merveilleuse étoffe venue des lointaines  contrées du Cachemire …  Attention : Article Culture G !!!

En Europe on tond le mouton. Au Cachemire on tond la chèvre Tchanga-Ra. C’est pareil mais pas tout à fait ! La fibre de ce capridé est d’une finesse et d’une douceur unique au monde, son épaisseur étant à peu près 5 fois plus fine que celle d’un cheveu humain ! Après tonsure du cou de l’animal, la fibre de pâshminah (mot d’origine persane) est tissée par des artisans de grand talent pour fabriquer ces magnifiques châles colorés dont on rêve toutes… A titre indicatif, il faut la tonsure de 10 chèvres pour faire une seule étole ! Autant dire que chez nous, la plupart du temps, on trouve des imitations de pashmina appelées pattû, mélange de laine, soie et coton tissé, beaucoup plus abordable… (Pour un vrai, comptez 150-200 euros pour une écharpe, et jusqu’à 750 euros pour un châle de méditation !!)

 

shatoosh-story1-48bfe0db8126f 275x183Et encore nous ne nous approcherons même pas de l’objet de désir absolu qu’est le Shatoosh, (« plaisir des rois ») originaire des hauts plateaux Tibétains, fait à partir de la laine de l’antilope Chiru… Seul une poignée de tisserands dans le monde savent travailler cette fibre si fine qu’un châle en shatoosh peut passer à travers un anneau de mariage !

 

Malheureusement, la sur-demande a conduit à l’assassinat des bêtes pour leur laine, et donc à leur quasi disparition bien qu’à l’origine l’espèce n’était pas chassée pour cette fibre (les nomades en récupéraient les résidus sur les buissons et rochers), … d’où une interdiction du commerce international de Shatoosh…  

En attendant, après ce petit dépaysement je vais continuer à me chauffer tranquillement dans mon étole en (faux) pashmina, et rêver d’un voyage en Inde pour m’en offrir un… Vrai !

 

  

Commenter cet article

Ciloo 07/05/2010 13:57



Tres interessant cet article !! Merci beaucoup pour cette douce parenthese !