Lacroix, une Histoire qui aurait pu bien finir

Publié le par Djinni

Aujourd'hui, la Haute Couture française porte le deuil d'une de ses maisons phare du 20iem siècle. 

Le 2 décembre dernier, le tribunal de commerce a décidé d'achever (ou presque) la maison de couture
Christian Lacroix, en désossant les ateliers, licenciant les petites mains qui ont fait et défaits les pièces des défilés, tissé, brodé, structuré les drapés et tissus qui nous ont fait rêver durant de longues années de défilés...

Aujourd'hui, je ne parlerai pas de l'inspiration de l'Arlésien, ni de ses dentelles, ses
couleurs chatoyantes, ses broderies millimétrées, ses associations aussi improbables et dissonantes qu'harmonieuses...

Non, aujourd'hui, je ne m'intéresse pas à l'oeuvre et la créativité de Monsieur Lacroix, à laquelle un simple article ne saurait rendre un hommage à la hauteur. 

Aujourd'hui, je souhaite rendre au luxe et à la création ses lettres de noblesse. 

Je pense que si la maison Lacroix en est là aujourd'hui, c'est dû à la volonté des investisseurs et hauts stratèges des stratosphères de la pensée financière et boursières de gérer les maisons de luxe comme des produits de grande consommation.

On ne soumet pas la Haute-Couture, le savoir-faire et la créativité aux impératifs du Marketing et de l'étude de marcher. 

C'est un fait, les résultats de la maison Lacroix n'étaient pas à la hauteur de l'exigence du groupe LVMH, qui a finalement choisi de le céder aux frères Falics américains, tel un objet qui a rendu de bons et loyaux services, mais qui ne suffit décidément plus à satisfaire nos caprices... 
N'aurait-il pas plutôt fallu envisager un retour aux sources sous la forme d'une maison de
couture niche, fière de son caractère et de son image de marque, confiante en son art et son savoir? 

J'ai espoir.
Monsieur Lacroix, vous connaissez la dure réalité du marcher boursier, les mailles et les filets du milieu de la mode et des affaires.
N'est-il pas temps pour vous de retrouver l'authenticité de votre travail? Vous êtes et serez toujours à nos yeux plus qu'une simple "marque déposée"... 

Je compte sur vous, reprenez-vous, et continuez de nous faire rêver!


Commenter cet article